Publié le 

La 10e place laissée à Luy

 
C'était le dernier match que les Sérignacais avaient vraiment coché. En se déplaçant dans le Béarn, les protégés de José Ruiz voulaient sécuriser leur 10e place qui pourrait les sauver en cas de repêchage.
Mais malheureusement pour eux, ils sont tombés sur des Béarnais morts de faim. «Une première mi-temps catastrophique offensivement et beaucoup de maladresses sur nos tirs extérieurs ainsi que nos relations de passes» regrettait l'entraîneur des Lilas. En face, le N° 12, Yannick Voiement en faisait voir de toutes les couleurs à ses adversaires.
En effet, ce dernier réussissait 5 des 7 primés de son équipe dans ce match. Alors que Sérignac n'en rentrait aucun de toute la rencontre. Constat saisissant.
Ou regrettable plutôt. Surtout quand l'on sait que Mandile et Malor étaient plutôt efficaces dans la raquette (24 points combinés à eux deux). En première période, les Sérignacais ne marquaient que 20 points et étaient largement menés au score (44-20, 20e). Un «coup de gueule» du président Ruiz à la pause remettait les Lilas dans l'esprit et un run était amorcé par Auffret dès l'entame du second acte.
La victoire n'étant plus vraiment l'objectif, il fallait revenir sous la barre des 8 points d'écart pour conserver le goal-average. Et les Lilas revenaient à 9 points à 5 minutes de la fin. Mais «quelques décisions arbitrales frustrantes permettaient aux locaux de conserver le gain du match et surtout le point-average». Frustrant, une fois de plus.
 
Luy de Béarn 66 – Sérignac 55
QT : 17-10 ; 44-20 ; 54-33.
 
Arbitres : MM.Sintas et Pedegert Saliou.
 
Pour Luy de Béarn :
L'équipe : Chapelie (12), Mugnier (5), Hourcade (10), Dauphin, Sarochar (2), Forgues (8), Voiement (19), Dutheil (10), Dane.
21 fautes personnelles ;
1 joueur éliminé : Dutheil.
 
Pour Sérignac :
L'équipe : Lamouroux, Auffret (15),
Arnaud (8), Essebiyea (6), Aouissar (2), Malor (10), Mandile (14).
16 fautes personnelles ;
2joueurs éliminés : Aouissar et Mandile.
 
Mathieu Vich, correspondant local